En Italie, vers une disparition des climato-sceptiques en couche-culotte !

Lors de la rentrée 2020, tous les élèves de la primaire jusqu’au lycée étudieront le réchauffement climatique de manière obligatoire. C’est-à-dire ?


Et bien 33 heures par an, les élèves réfléchiront sur les causes et les conséquences du dérèglement climatique ! L’Italie devient donc le premier pays au monde à aborder le réchauffement climatique en tant que matière obligatoire, parallèlement à la Géographie, l’Histoire ou la Physique. Mais d’où vient cette initiative ?


C’est le ministre italien de l’éducation qui en est à l'origine. Très engagé dans la cause environnementale, Lorenzo Fioramonti fait partie de l’organisation cinq étoiles, qui ne se veut ni de gauche ni de droite.


L'ensemble du ministère est en train de changer pour que le développement durable et le climat soient au centre du modèle éducatif" "Je veux faire du système éducatif italien le premier à placer l'environnement et la société au cœur de tout ce que nous apprenons à l'école" déclare-t-il.


Plus ardent défenseur de l’environnement au sein du gouvernement de coalition italien, il est à l’origine de la nouvelle taxe sur le plastique qui figure sur le projet de budget 2020. Le ministre est cependant la cible de critiques, notamment après avoir encouragé les jeunes à suivre le mouvement de Greta Thunberg et sécher les cours pour manifester dans la rue.


Et en France alors ? Selon l’Éducation nationale, l’éducation à l’environnement est intégrée dans des matières préexistantes comme la SVT ou la Géographie et ne fera pas partie d’un enseignement supplémentaire. Cependant, Jean-Michel Blanquer s’est engagé dans des axes d’accompagnements et d’actions pour le développement durable. Pour la rentrée 2020, chaque établissement devra mener un projet en faveur de la biodiversité. Tri des déchets et limitation du gaspillage alimentaire sont eux, d’office au programme !


Le bulletin officiel de l’Éducation nationale révèle quant à lui que 60 000 actions concrètes seront conduites sur tout le territoire français pour l’année 2020. D’autre part, la mise en place d’ «éco-délégués » dans chaque classe se poursuit. Ceux-ci auront le rôle de promotion des comportements respectueux de l’environnement et représenteront leur classe dans les différents conseils de vie collégienne et lycéenne.


Affaire à suivre ...

Nous suivre

ABONNES-TOI À LA NEWSLETTER

ET NE RATE AUCUNE NOUVEAUTÉ 

  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle