Le recyclage peut-il nous sauver ?

Le recyclage permet une utilisation plus circulaire des matériaux et donc de réduire nos pressions sur les ressources naturelles. Mais dans les faits, est-ce que cela fonctionne ?


Notre taux de recyclage est-il bon ?


La quantité de déchets est tellement élevée qu'il est impossible pour le moment de collecter et recycler 100% des matériaux qui devraient l'être. En 2016, seulement 26,2% des emballages plastiques ont été recyclés, soit 1 sur 4. Un taux bien inférieur à nos voisins européens pour qui la moyenne se situe à 40,8%.


Beaucoup de lieux accueillant du public ne sont pas encore équipés de poubelles permettant le tri et lorsque c'est le cas, un simple coup d’œil permet de voir que souvent tout est mélangé.

La solution repose-t-elle sur une meilleure collecte ?


L'une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron est justement d'atteindre un recyclage à 100% des plastiques en 2025 ! Cependant, le plastique n'est recyclable que 3 fois en moyenne donc... il sera de toute façon impossible d'atteindre un réel cercle vertueux.


Il faut aussi savoir que le recyclage n'a d'intérêt (économique) que si les matériaux recyclés qui en découlent peuvent se vendre à un bon prix, et au moins couvrir les coûts de recyclage. Et sur ce point, les acteurs des différentes filières du recyclage s'inquiètent de leur avenir ! Dans l’industrie, le prix des films plastiques recyclés s’est effondré de 70 % et la filière du papier carton a vu ses prix divisé par 2, au plus bas depuis 10 ans.



Pourquoi cette baisse ? La chine, qui désormais a suffisamment à faire avec ses propres déchets, a décidé de ne plus acheter ceux en provenance des autres pays, entraînant ainsi un véritable engorgement chez les pays émetteurs. Ils ne sont pas équipés pour traiter eux mêmes de telles quantités et découvrent ce qu’il en coûte de consommer, et donc de produire des tonnes de déchets. Surtout, une telle abondance de déchets fait mécaniquement baisser leur valeur, désorganisant ainsi les filières. C'est ce fameux principe de l'offre et la demande... Aux Etats-Unis, de nombreuses villes se sont remises à incinérer leurs déchets recyclables ! Finalement, on pourrait dire que trop de déchets... tue le déchet

(ou du moins sa valeur) !


Quid du traitement des déchets ultimes ?


Pendant un processus de recyclage, il y a toujours un reliquat impossible à traiter. C'est ce qu'on appelle les déchets ultimes. Et bien plus personne ne sait quoi en faire. Certaines collectivités les envoient chez des pays voisins, Allemagne et Espagne notamment, mais « Des entreprises de recyclage ont dû arrêter leurs activités car elles n’avaient plus de débouchés sur l’ultime », affirme le président de Federec.


A nos yeux, bien sûr que le recyclage est nécessaire. Mais cela revient à mettre un pansement sur l'hémorragie. Le recyclage ne doit pas détourner notre regard du véritable enjeux : responsabiliser notre consommation. Nous avons tous le pouvoir d'influer cet aspect. La production de déchets étant la source du problème, c'est pourquoi des municipalités comme Roubaix essaient de faire changer les mentalités en encourageant le zéro déchet.

Nous suivre

ABONNES-TOI À LA NEWSLETTER

ET NE RATE AUCUNE NOUVEAUTÉ 

  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle