top of page

Parlons peu, parlons café ☕


Ah, la pause café ! Un moment sacré pour la plupart des entreprises françaises. Espresso, américano, allongé, arabica... on en a pour tous les goûts ! Il est évident que de nos jours, ce rituel s'est imposé comme une véritable institution.


Son rôle social n’est plus à prouver ! Saviez-vous que selon une étude de l'IFOP réalisée pour le groupe Nespresso, le quart d'heure passé à savourer un café entre collègues est indispensable pour maintenir un bon esprit d'équipe.



Cependant, cette pause soulève plusieurs problèmes et non des moindres : qui dit pause café, dit souvent déchets plastiques, consommation de capsules à usage unique, origine plus que mitigée ou encore faible rémunération et/ou exploitation des producteurs.

Cet article est là pour vous donner des pistes de solutions le concernant pouvant être mobilisées par votre entreprise dans sa démarche RSE.


Pourquoi jeter quand on peut réutiliser ?


La pause café est souvent placée sous le signe du jetable et produit donc beaucoup de déchets. Emballages de sucre, touillette en bois et surtout gobelets en carton ou en plastique.

Et même si, les gobelets en plastique à usage unique sont interdits depuis la loi AGEC de 2021, l’alternative biodégradable offerte par les gobelets en carton n’est pas suffisante. Autant de vaisselle jetable que l’on pourrait tout simplement remplacer par une jolie tasse et une cuillère, lavables !


Donc pourquoi ne pas demander à vos salariés de ramener leur propre mug et cuillère afin de pouvoir les réutiliser.


Et si l’utilisation de tasse réutilisable est impossible ou trop difficile à mettre en place dans votre entreprise (cela nécessite de prévoir la logistique qui va avec : évier à disposition, éponges, liquide vaisselle...), optez pour des gobelets biodégradables et compostables qui se dégradent en quelques mois.


Le café à grains, vous connaissez ?


Concernant le café en lui-même, optez de préférence pour du café à grains.

La capsule à café a fait exploser le prix du café. Selon une étude réalisée par le BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale d'Intérêt Collectif) sur la durabilité de la filière café, un an de capsule Nespresso à raison de trois cafés par jour coûterait sept fois plus cher qu’un an de café en grains. Le prix au kilo du café en grains est moins élevé que le café proposé en dosettes ou en capsules.


Pour résumer, un produit en boîte coûte plus cher qu’un produit frais...

De plus, le café en grains est une solution plus écologique, puisqu'il n’est pas transformé pour être conditionné en dosettes. A l’exception de son sachet, il n’a besoin d’aucun autre suremballage.

Pensez aux agriculteurs

Pour ce faire, ils font appel à des machines polluantes, des engrais et des pesticides pour protéger leurs plantations qui ont de graves conséquences sur notre planète.

Afin de respecter le producteur en bout de chaîne, optez pour des cafés disposant de labels équitables. Le commerce équitable garantit une meilleure rémunération des producteurs et des employés, des conditions de travail décentes ou encore une production respectueuse de l’environnement.

N’oubliez pas l’impact social de sa consommation.

Pensez “grand conditionnement”


Pour les condiments comme les morceaux de sucre, les biscuits ou le lait qui sont souvent emballés en portion individuelle, achetez-les dans un grand conditionnement.

Moins cher et plus écologique car peu d’emballage.

Et enfin, pensez toujours au tri sélectif !



Bonus :


  • Le bar à fleurs, vous connaissez ?


  • Le recyclage peut-il nous sauver ?



コメント


bottom of page